Passer à l’action et voyager

On ne peut voyager sans passer par cette étape. Mais à mon sens, il y a plusieurs passages à l’action possibles en ce qui concerne les voyages. 

Je vous invite à découvrir mes différentes manières de passer à l’action avant et pendant mes périples. Passer à l’action pour voyager : Tout voyage commence par un enchaînement d’actions qui sont en fait des décisions et des dispositions à prendre pour que le « J’y vais » m’amène enfin à « J’y suis ». 

Tout d’abord : choisir la destination, le calendrier, le comment, avec qui et quels moyens, pour quel style de vacances (culturel, détente, sportif…), sous quelle latitude, à quelle saison, etc… 

Au crible de ces critères, le choix des destinations s’affine petit à petit jusqu’à n’en retenir qu’une ou deux, voire trois possibles. Les meilleures périodes sont en général les plus chères, il me faut donc choisir un bon compromis. 
J’arrive toujours à trouver une période pas trop chargée à un prix abordable. De plus, certains pays sont moins chers que d’autres. Tout dépend du moment, de ce que je veux vivre, m’offrir. 
Je n’ai jamais eu l’impression de dépenser plus qu’il ne fallait en préparant mes vacances ainsi.Bien souvent le voyage choisi au final ne correspond pas à celui imaginé au départ. Aucun problème pour moi de fonctionner de la sorte. 
J’ai même plutôt l’impression de garder une certaine liberté et non de m’imposer une destination coûte que coûte qui risquerait à terme de ne pas s’avérer judicieuse. 
En préparation d’un voyage, « passer à l’action » revient donc à poser devant soi les possibilités, les conditions pour ensuite franchir un premier cap : décider. 
Je retiens de mes voyages, que « passer à l’action » met aussi à l’épreuve le désir de faire ou d’avancer ; en deux mots, quandje « passe à l’action », je montre et démontre mon envie de faire ou de réaliser en posant des actes décidés et programmés. 
Pour voyager, « passer à l’action » se traduit par établir un plan, une feuille de route …à suivre.   

Et maintenant, « passer à l’action » en voyage : Je pars donc avec les grandes lignes de mes futurs déplacements, les escales possibles, les lieux où dormir, ce que je vais visiter, quelle nouvelle expérience je voudrais tenter…Sur place, je passe en mode « découverte et aventure » :un nouveau pays, des contrées insolites pour moi, m’incitant parfois à m’adapter, à modifier légèrement ma feuille de route en allégeant le programme ou en y ajoutant quelques activités bienvenues pour agrémenter plus encore le séjour prévu. 
J’avoue même que l’imprévu et les « passages à l’action » inopinés font partie de l’aventure et pimentent joyeusement tous mes voyages.

Les rencontres, les échanges avec d’autres voyageurs, les gens d’ici, jusqu’aux prospectus pour touristes sont autant de sources d’improvisation qui me font passer à des actions non-programmées enrichissant mon voyage d’expériences nouvelles à mon plus grand bonheur. 
Je suis tentée d’expérimenter, de visiter des endroits improbables. Ce sont souvent de très belles surprises, hors des sentiers battus. Je me laisse toujours cette possibilité qui colore joyeusement d’aventure mes petits périples. 
C’est ainsi que j’apprécie de voyager. Rien n’est figé, tout reste possible. Rien à voir avec les voyages organisés où un tel fonctionnement est impensable. Raison pour laquelle je les ai laissés après deux ou trois tentatives il y a plus de trente ans ! 
Il m’arrive de revenir d’un voyage en éprouvant comme une légère frustration de ne pas avoir vu tout ce que je souhaitais. Mais c’est ainsi. On ne peut pas tout faire et tout voir en quelques jours ou semaines. 

Le principal est de savourer l’instant, et c’est toujours la cas. Je mesure à chaque fois le beau cadeau que je m’offre. 

Un peu moins fun : les imprévus qui me forcent à changer de cap. La panne de voiture, la grève surprise, l’hôtel ou la location à l’envers de ce que j’attendais, le lieu et les circonstances sur place où je ne me sens pas en sécurité, voire en danger ! 
Il m’est arrivé de devoir « passer à l’action » de manière très réactive, obligée de miser sur ma confiance en moi et de mettre à l’épreuve mes capacités de décider vite et bien. Dans ces cas, « passer à l’action » s’avère une excellente protection contre la panique et vous redonne des ailes pour la suite de votre voyage de rêve… si loin de chez vous ! 

Modestement, je me dis aujourd’hui que l’épreuve est surmontée : je sais maintenant « passer à l’action », même quand j’y suis contrainte et par surprise. toujours « s’en sortir », de toute situation imprévue et déstabilisante, que notre entraînement à « passer à l’action » nous équipe à rester confiante en nous, en toute circonstance. 
Je nous y invite toutes autant que nous sommes, c’est Essenci’Elles ! 
Et si vous passiez à l’action en 2019 … en vous offrant LE Voyage de vos rêves ? 
Préparez-le vous-même ! Posez les actions qui donneront vie à vos décisions ! 
Si vous ne connaissez pas cette expérience, programmez-là ! Ou parlons-en ! Je vous attends ! Go !

Catherine Fagard (coach en neurosciences et touriste professionnelle)
cathy.fagard@gmail.com
FB : Catherine Fagard