Passer à l’action : 5 minutes suffisent

Quand il s’agit de passer à l’action, le constat est assez clair : le plus dur c’est de se lancer.

Dans certains cas, c’est la flemme d’accomplir une tâche sans intérêt qui paralyse. Parfois, c’est l’appréhension face à la nouveauté qui prend le dessus.

Dans d’autres cas, ton perfectionnisme te pousse à penser que pour bien faire, il faut agir d’une traite, une fois pour toutes, en y passant un maximum de temps. Mais finalement, passer à l’action, c’est simplement oser débuter, ne serait-ce que pour une minute.
Ton moteur interne, celui qui te permet de passer à l’action, fonctionne un peu comme celui d’une voiture : l’énergie à fournir est plus importante au démarrage que lorsque le moteur est chaud.   

Tu savais que la consommation d’une voiture durant le premier kilomètre est en moyenne doublée par rapport à la consommation normale du véhicule ?

En matière de motivation, nous vivons des choses assez comparables. L’énergie à fournir est en général bien plus importante pour démarrer que pour poursuivre la réalisation d’une tâche.

Pourquoi c’est tellement dur de passer à l’action ?
Parce qu’avant de se lancer on a tendance à intellectualiser nos actions futures, à les visualiser mentalement, à les soupeser, à les décortiquer, et on finit parfois par s’en dégoûter avant même d’avoir commencé. À contrario, il est très simple d’agir sans réfléchir quand on est sur sa lancée.

Qui n’a jamais attrapé un chiffon et du produit nettoyant pour effacer une vilaine trace sur son écran d’ordinateur, pour se retrouver une demi-heure plus tard à briquer tous les miroirs et toutes les vitres de la maison ? C’est l’exemple type de l’action en mode automatique, sans passer par la case réflexion.
Armée de ton chiffon et de ton spray, tu es idéalement équipée pour le nettoyage des surfaces vitrées. Tu viens de mettre le doigt dans l’engrenage en commençant par nettoyer ton écran. Tu ne te demandes même pas vraiment quelle sera ta prochaine action, tu enchaînes naturellement vers la suite logique.
Si passer à l’action n’est jamais très motivant pour toi, rappelle-toi que l’action appelle l’action, et qu’il est toujours plus facile d’agir quand on est lancé. Si tu te ballades en vélo et que tu veux profiter d’un moment en roue libre pour offrir ton visage souriant aux rayons du soleil, tu vas devoir pédaler un minimum en amont.

Pédaler c’est du sport qui peut nécessiter un poil d’entrainement. Se motiver à passer à l’action c’est un peu la même chose. Même si tu es réticente à l’action par nature, tu peux assez facilement t’entrainer à le faire. 

Et c’est justement ce que je te propose aujourd’hui à l’aide d’un petit exercice.

Passer à l’action, rien que 5 minutes
La prochaine fois que tu auras besoin d’agir mais que la flemme se fera sentir, envisage un passage à l’action en douceur : tu t’y mets, mais seulement pendant 5 minutes.
Qu’est-ce que c’est 5 minutes dans une journée ? Pas grand-chose ! Rien du tout ! Agir seulement 5 minutes ça n’engage presque à rien et ça c’est rassurant.

Essaye !
Utilise un minuteur ou programme une alarme sur ton téléphone et passe à l’action.
Jette-toi à corps perdu sur ce truc que tu rechignais à faire, et stoppe tout au bout de 5 minutes.

3 cas de figure sont possibles :Ton action est bouclée : tu peux être fière d’en avoir fini en si peu de temps

Ton action n’est pas terminée et tu as envie de poursuivre : tu es passée en mode automatique, ce serait dommage d’en rester là, continue !

Ton action est loin d’être finalisée mais la motivation n’est toujours pas là : passe à autre chose sans culpabiliser, tu as le mérite d’avoir essayé. Quand tu t’y mettras pour de bon, ça te prendra toujours 5 minutes de moins, c’est déjà pas mal non ?

Quelques exemples d’actions qui peuvent être bouclées en 5 minutes :
– mettre de l’ordre dans ton espace de travail en te concentrant uniquement sur l’évacuation des choses à jeter
– t’attaquer à ta pile de papiers à trier en isolant une catégorie de document et en les archivant dans la foulée. Aujourd’hui tu te concentre sur les documents bancaires par exemple, une prochaine fois ça pourra être les décomptes de remboursements médicaux… 


« Tout ce que vous désirez est là qui attend que vous le demandiez.Tout ce que vous désirez vous désire également, mais vous devez passer à l’action pour l’obtenir. »

Jack Canfield

– rassembler tout ce qui traine en te concentrant sur une certaine catégorie d’objets : les papiers, les stylos, les livres…
– rédiger une liste de choses à faire dans le cadre d’un projet de longue haleine
– rédiger le plan d’un article ou d’un document
– trouver une image d’illustration pour un contenu particulier
– mettre à jour ta To Do liste
– pour sortir du cadre professionnel, tu peux aussi par exemple mettre les enfants à contribution pour remettre de l’ordre dans une pièce en jouant à « Qui rangera le plus de choses en 5 minutes ? »(Ne me remercie pas, c’est cadeau !)
Cette liste est non exhaustive évidemment…

Finalement, c’est dingue le nombre de choses qu’on peut accomplir en quelques minutes !
La prochaine fois que tu rechigneras à la tâche, n’oublie pas que passer à l’action, ça n’implique pas forcément de se lancer dans des heures interminables de dur labeur : 5 minutes suffisent.

Amélie LORIER
Designer des mots sur www.amelieorable.com 
& sur Instagram : https://www.instagram.com/amelieorable