La vie en couleurs… en voyage

Que de couleurs ai-je pu voir lors de mes voyages ! Une multitude ! 

C’est un émerveillement permanent de constater avec bonheur ce que Dame Nature offre en permanence à ceux qui veulent bien prendre le temps d’observer, scruter parfois.

Regarder du plus petit au plus lointain et inversement. Je me réjouis autant d’observer une minuscule libellule d’un bleu turquoise électrique que le paysage rouge de Monument Valley ou bien encore un cactus d’un rose surprenant en plein désert.

Les couleurs qui m’ont marquées lors de mes périples sont nombreuses. Il est difficile de hiérarchiser tellement le spectacle est magnifique un peu partout sur la planète.

Quand les souvenirs remontent, les couleurs reviennent presqu’en premier. Je suis une visuelle, il n’y a donc rien d’étonnant à cela.

Les rouges…

Si je repense aux États-Unis, à l’ouest surtout, c’est un camaïeu de rouge qui apparaît. Le Grand Canyon, Monument Valley, le Canyon de Chelly, Bryce Canyon, tout est rouge-orangé-brun.

Les couchers de soleil sur ces parcs subliment les teintes naturelles déjà intenses. Le spectacle est permanent et se termine en apothéose le soir lorsque le disque solaire tire sa révérence.

Dans les forêts des Laurentides, au Canada, c’est une véritable explosion de rouge vif, orange, jaune se détachant souvent sur un ciel bleu pur qui nous est proposée, nous invitant ainsi à de belles ballades dans la nature.

Les jaunes…

Les déserts quant à eux nous offrent une palette assez large allant du blanc, en passant par le jaune, parfois l’ocre et finissant plus rarement oranges. 

Tunisie, Maroc, Egypte, Jordanie m’ont ravie de leur sable à perte de vue arborant de telles couleurs.

Les verts…

Viennent ensuite les verts des bayous de Louisiane, des forêts tropicales de Martinique et de Guadeloupe, des cocoteraies de République dominicaine, en fait, des îles Caraïbes que j’ai eu la chance de visiter (Marie-Galante, Les Saintes,

Saint-Vincent, La Désirade…).

Ce vert qui détend rien qu’à le regarder en parfaite harmonie avec l’ambiance nonchalante typique des îles.

Les bleus…

Le bleu, je l’ai trouvé dans les lagons partout, sur tous les continents. On parle alors de bleu des Mers du Sud pour décrire ce joli bleu turquoise.

Magnifique à regarder! Et tellement agréable de s’y baigner !

De loin, les camaïeux de bleu, bleu-vert dessinent de véritables tableaux et l’eau devient transparente lorsqu’on s’approche.

Je trouve cela toujours étonnant ces couleurs vues de loin et de près, qui nous offrent des rendus parfois complètement différents.

Les fonds marins des Seychelles, de la Mer Rouge et de Guadeloupe sont aussi beaux les uns que les autres.

Les poissons ne sont pas en reste dans ces mers translucides.

C’est même une palette complète de couleurs (rouge, jaune, violet, bleu, noir, vert… toutes les couleurs sont là, en rayures, en tâches, en uni) évoluant parmi les coraux multicolores.

Une véritable féerie de couleurs !

Le bleu intense, je le vois d’avion, lorsque ce dernier passe au dessus de l’océan atlantique. 

J’aime beaucoup regarder à travers mon hublot cette immensité bleue tachetée de petites touches de blanc que dessinent les vagues. 

Détente assurée !

Les blancs…

Le blanc m’évoque les maisons des petits villages de Grèce.

Ce blanc éclatant des façades tranche tellement avec le bleu intense des portes et fenêtres et du ciel, qu’on pense volontiers à un décor de cinéma tellement tout semble parfait.

Les gris…

Le gris, gris-noir me rappelle la couleur de la Mer Morte et ses rivages, cette boue pleine de vertus dont on se barbouille pour aller ensuite se rincer dans la mer.

Je suis toujours en admiration devant un paysage vert magnifié par un ciel gris noir prêt à se vider.

Et tout le reste

Que dire des marchés avec leurs étals polychromes de fruits et légumes inconnus ou méconnus dans nos contrées ?

Et des tenues bariolées parfois jusqu’à l’extrême des autochtones de certains pays qui mettent en joie rien qu’à les regarder et font passer pour mortifère nos costumes et tailleurs sombres et unis.

Le voyage est inenvisageable sans mon appareil photo. Il fait partie intégrante du périple.  Je m’amuse en permanence à prendre des photos à la recherche du meilleur angle, mais aussi de la meilleure luminosité afin de sublimer les couleurs et capturer ainsi le plus beau du paysage qui s’offre à moi.

Quel régal de les revoir ensuite ! Mes photos me permettent de replonger à souhait dans mes voyages.

 

Et vous, quelles couleurs vous viennent à l’esprit quand vous repensez à vos voyages, vos vacances ? 

Quelle est celle qui prédomine ? Aviez-vous pris le temps sur place de l’apprécier ? 

Et pour les prochaines fois, lorsque vous serez devant de belles couleurs, le prendrez-vous, ce temps ? 

La planète propose une palette complète de couleurs, à nous de voir et d’apprécier !

Catherine Fagard (coach en neurosciences et touriste professionnelle)
cathy.fagard@gmail.com
FB : Catherine Fagard

https://productions-catherine-fagard.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *