Danser avec les 4 éléments

Je suis à la fois l’eau, la terre, l’air et le feu. Je suis faite de toutes ces énergies. Le corps humain est fait de toute cette énergie.
Nous sommes la somme de ces 4 éléments.
Nous sommes à la fois, cette eau qui coule, qui s’adapte à son support, qui s’enlise dans des coins et qui s’adapte.

Nous sommes à la fois, cet air qui est joueur, qui virevolte, qui transporte, qui est fait de légèreté et de jovialité.
Nous sommes à la fois, ce feu qui transforme, qui réchauffe, qui éclaire et qui transperce.
Nous sommes aussi cette terre, qui enracine, qui nourrit, qui stabilise et qui enrichit.

Nous sommes cet ensemble d’énergies !!!

Comment puis-je l’affirmer ? Car j’ai dansé avec ces 4 éléments.

Mais aujourd’hui, j’ai envie de te partager ma rencontre avec le feu et la terre.

1 – RENCONTRE AVEC LE FEU

Les personnes qui expriment leur feu sont – généralement – des personnes très cash, très brutes, qui n’ont pas de temps à perdre avec la forme.

Leur objectif est de partager le fond et tant pis si cela blesse le reste du monde.

Autant te dire que j’évitais au plus au point ce type de personne. Toutes personnes, portant cette énergie, étaient pour moi synonyme de « vilaines-personnes-sans-cœur ».

Mais l’énergie du feu, c’est aussi et surtout l’énergie de l’affirmation et de la puissance.

Notre propre puissance. En personnifiant, cet élément sous la forme d’un vilain, c’est ma propre puissance et affirmation que je repoussais.

Je ne voyais que le négatif, là où il te permet d’aller droit au but, de suivre tes objectifs avec détermination, de créer et recréer. Je ne voyais que la destruction.

Si je te partage tout cela, c’est pour t’amener à regarder ce que tu évites comme j’ai pu le faire : éviter de parler trop fort, éviter de me mettre en colère, éviter de me défendre, éviter de blesser…

2 – RENCONTRE AVEC LA TERRE

Lors de cette rencontre avec les 4 éléments, j’ai vu des personnes qui n’étaient pas à l’aise avec la terre qui semble trop molle, trop inerte, qui ne bouge pas, qui semble ennuyeuse. Elles l’évitaient, la détestaient. Et cela en dit long sur nous.

Les personnes qui expriment leur terre sont des personnes qui semblent réservées, qui sont très observatrices, qui sont dans leur grotte, qui parlent peu… mais à l’inverse se sont des personnes stables, des personnes sur qui nous pouvons compter, des personnes riches sur qui tu peux t’appuyer pour réaliser tes rêves.

Comme la terre nourricière qui permet aux fleurs, aux arbres, aux fruits et légumes de pousser.

Là aussi, cette rencontre fut pénible pour moi, car la terre est synonyme de limite. Poser ses limites. Dire non ! Dire stop !
Je n’évite pas l’énergie de la terre, je ne l’incarne tout simplement pas. Et en ne l’incarnant pas, je permets à des gens de me faire des reproches dessus, comme j’ai pu le faire sur les personnes portant l’énergie du feu.
Voilà où je veux en venir depuis le début de cet article et de cette rubrique.

Créer mon monde passe par cette acceptation et cette incarnation de qui je suis. Créer notre monde passe par l’affirmation de qui nous sommes.

Je suis en chemin ! J’ai encore du boulot, mais c’est encourageant de savoir que la nature est NOTRE mentor .

Cindy (traductrice visuelle de l’être)
www.24identites.com

Laisser un commentaire